Lilie et son monde de hippie

Description

Le mouvement hippie était un courant de contre-culture apparu dans les années 1960 aux etats unis avant de se diffuser dans le reste du monde occidental. Les hippies, issus en grande partie de la jeunesse nombreuse du baby-boom de l'après-guerre, rejetaient les valeurs traditionnelles, le mode de vie de la génération de leurs parents et la société de consommation.

L'ouverture à d'autres cultures, un besoin d'émancipation et la recherche de nouvelles perceptions sensorielles les amenèrent aux expressions artistiques du psychédélisme. Dans leurs communautés, ils tentèrent de réaliser leur aspiration à vivre librement, dans des rapports humains qu'ils voulaient plus authentiques.

En rupture avec les normes des générations précédentes, le mouvement a eu une influence majeure dans la culture, en particulier dans le domaine musical. L'assimilation de nombreuses valeurs issues de ce courant a apporté une évolution des mœurs de la société dans son ensemble même si le mouvement lui-même s'est rapidement dissous, en partie par son manque d'organisation et à la suite de ses excès.

 

 

 

Les hippies se distinguaient du reste de la population, qu'ils appelaient les straight (que l'on pourrait traduire par « politiquement correct » aujourd'hui), par leurs tenues vestimentaires, leurs chevelures et une liberté ostentatoire dans leurs relations amoureuses.

 

Le terme hippie trouverait son origine dans un vocable africain, hip, que certains pensent être un terme wolof (hipi signifiant « ouvrir ses yeux »), repris dans le mot hipster désignant les amateurs de bebop des années 1940. Il pourrait être également un jeu de mot avec hype signifiant « décontracté, branché, dans le coup ». Comme le hipster, le hippie devait en effet être « cool ».

Une autre origine du terme parfois donnée est une dérivation de l'acronyme H.I.P., désignant un quartier de San Francisco, le Haight-Ashbury Independant Property, occupé par les hippies, mais la première occurrence du mot dans les médias semble être trouvée dans un numéro du Time de novembre 1964 évoquant l'usage de drogue d'un jeune homme de 20 ans qui avait fait scandale, antérieure à cette époque.

Cependant, les hippies n'utilisaient pas ce terme pour se désigner eux-mêmes, ils se disaient plutôt freaks ou heads voire acid heads (les monstres ou les têtes), et étaient assez indifférents à ces étiquettes.

De manière générale, les hippies contestaient le matérialisme et le consumérisme des sociétés industrielles, et tout ce qui y était lié. Ils rejetaient en particulier les valeurs associées au travail et à la réussite professionnelle, ainsi que le primat des biens technologiques au détriment des biens naturels. Ils aspiraient à une sorte de fraternité universelle pour laquelle ils espéraient trouver idées et techniques dans des sociétés traditionnelles

 



24/07/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres